La calcification de la coiffe des rotateurs

Contrairement à une idée reçue, la calcification n’est pas une structure dure comme un caillou qui bloquerait l’articulation. Il s’agit d’un dépôt chimique calcaire qui ressemble à de la pâte dentifrice. Par sa présence elle augmente le volume du tendon qui se trouve ainsi à l’étroit dans le défilé sous acromial (voir radio ci contre). En outre elle favorise et entretien une réponse inflammatoire et douloureuse. Il existe différents types de calcifications, dont les responsabilités sont variables, il faut attentivement examiner l’image et les symptomes avant de conclure.Dans nombre de cas elle peut disparaître d’elle même et il n’est jamais urgent d’opérer, on peut très bien attendre un peu. Par contre si l’évolution est trainante, pénible et douloureuse il est légitime d’intervenir. L’opération est menée sous arthroscopie : A l’aide de la caméra et des instruments introduits par deux petites incisions il importe de répérer la calcification qui fait saillie et l’évacuer délicatement après avoir ouvert le couvercle ; la procédure est minutieuse car le dépôt est à l’intérieur du tendon. Les images ci jointes montrent le relief de la calcification et son évacuation.

Le soulagement est significatif mais ne sera complet que lorsque la cavité qui contenait le dépôt calcaire aura cicatrisé et que les derniers débris se seront évacués d’eux même. A ce titre il faut préciser que la radio qui sera faite après l’opération montre souvent un reliquat visible qui s’estompera avec le temps. La sortie de clinique a lieu habituellement le lendemain, de petits mouvements de l’épaule sont d’emblée possibles.

Cliquez sur ce lien pour accéder à la vidéo : calcification du sus épineux sous arthroscopie

Catégories :Chirurgie orthopédique, Epaule | Mots clés: