Acromioplastie et réparation de coiffe sous arthroscopie

L’ acromioplastie sous arthroscopie, a pour but d’élargir le défilé sous acromial au sein duquel cheminent les tendons et muscles de la coiffe des rotateurs. L’OPERATION est menée sous anesthésie générale à l’aide de 2 ou 3 petites incisions (5 à 10 millimètres) qui permettent l’utilisation du système optique vidéo, des instruments nécessaires, des fraises motorisées et des systèmes radio-fréquences.

AU REVEIL, votre bras est libre, de petits mouvements sont permis et la mobilisation de la main, du poignet est encouragé; les douleurs éventuelles seront traitées à la demande par des calmants.

LE LENDEMAIN.Une écharpe simple maintient le bras en position de repos(le port permanent n’en est pas obligatoire).Vous commencerez à effectuer des mouvements circulaires du coude pour mobiliser votre épaule et quitterez en principe la clinique.

APRES 3 OU 4 JOURS,  les pansements seront enlevés (il n’y a pas de fils de suture), bains et douches seront alors autorisés. Les douleurs opératoires auront alors bien diminué, mais celles qui vous avaient amené à l’opération persisteront encore.

JUSQU’AU 30éme JOUR ENVIRON, c’est vous qui assurerez l’essentiel de votre rééducation par les mouvements circulaires et l’usage simple et libre de l’épaule de façon douce et progressive. Une consultation de contrôle est habituelle à la fin de cette période.

ENSUITE l’évolution et la réhabilitation se poursuivent, lentement et progressivement. Le résultat n’est pas acquis avant 3 mois dans la majorité des cas. L’opération en « décomprimant  » votre coiffe la met en condition pour guérir, il faut lui en laisser le temps.

CONSIDERATIONS GENERALES.Cette opération est un procédé chirurgical à part entière et comporte les risques inhérents à toute intervention (infection, algodystrophie, raideur par capsulite rétractile ou résultat décevant);bien que relativement faibles, ces risques ne doivent pas être minimisés.Il s’agit néanmoins d’une technique fiable et raisonnable qui a fait la preuve de son efficacité chez de nombreux patients. Il faut se souvenir qu’elle n’est appliquée qu’en cas d’échec du traitement médical et qu’il faut avoir la patience d’en attendre le résultat.

SI LA COIFFE DOIT ETRE REPAREE, les choses se déroulent de la même façon mais l’opération est bien sûr un peu plus complexe. Il y aura en principe un bandage fermé par Velcros à porter soigneusement pour 4 semaines. Suivre ce lien pour voir la vidéo d’une intervention réalisée par nous à la Clinique de l’Europe.

Catégories :Chirurgie orthopédique, Epaule | Mots clés: